Le b-a ba du copywriting

Rien n’est plus puissant que le mot écrit. De même, le copywriting est avant tout la rédaction d’un texte efficace : son but est de persuader vos lecteurs de faire ce que vous voulez qu’ils fassent.
Simplement dit, de les convaincre de choisir et d’acheter, parmi les nombreux produits sur le marché, le votre. Parfois, il peut également s’agir de les inciter à passer un coup de fil, écrire un e-mail, ou assister à une présentation gratuite. En fait, chaque fois que vous écrivez pour persuader quelqu’un, vous faites du copywriting.

Qu’est-ce que l’aida ?

En effet, l’AIDA dans la publicité est tout autre chose que l’opéra du même nom de Verdi.

Demandez à n’importe qui qu’est-ce que l’AIDA et on vous répondra immédiatement que c’est un opéra dont l’histoire se déroule en Egypte.

Mais posez la même question à n’importe quel commercial, et il vous dira que c’est la formule de vente que toute publicité doit incorporer pour être efficace.

Si vous divisez le mot, vous obtenez les piliers sur lesquels sont construites les meilleures campagnes publicitaires:

A=Attention ; 
I=Intérêt ; 
D=Désir ; et 
A=Action. 

En fait, peu importe que vous ayez rédigé un beau texte pour présenter votre produit ou que vous lanciez sur le marché un excellent produit ou la valeur exceptionnelle qu’il représente, si personne n’est au courant.

Alors comment allez-vous capturer l’attention de vos lecteurs et les inciter à lire votre listing? AIDA est le meilleur moyen de vérifier si votre texte fait son travail qui est celui de persuader le lecteur d’agir. Il raconte l’histoire du lecteur, un simple résumé de son parcours de l’indifférence à l’action. Et il n’y a pas de meilleur moyen que celui-ci pour structurer vos documents de marketing.

ATTENTION, INTÉRÊT, DÉSIR, puis ACTION ATTENTION :

L’élément le plus important, et fondamental, dans toute campagne de marketing est de capturer l’attention des lecteurs. Vous avez besoin qu’ils concentrent leur attention, ne serait-ce que momentanément, sur votre produit. Il y a 2 façons qui ont été étudiées et testées d’y parvenir avec succès :

  • Les bonnes images, en particulier les visages, ont toujours un impact très fort
  • Vous devez vous démarquer de la masse ou de l’environnement. A cet effet, vous pouvez utiliser des couleurs, des formes intéressantes etc. Intérêt : Une fois que vous avez franchi le premier obstacle, vous devez susciter l’intérêt de vos lecteurs pour votre produit.

Vos prospects doivent clairement comprendre ce que vous leur offrez et pourquoi est-ce le meilleur pour eux. L’astuce ici est d’exprimer votre proposition unique assez rapidement, et de façon convaincante, et de leur en faire connaître les avantages.
Après avoir gagné l’attention de vos prospects et les avoir incité à lire votre offre, vous devez maintenir leur intérêt. La meilleure manière d’y parvenir est de répondre à la question qui nous trotte toujours dans la tête quand nous lisons des annonces publicitaires : « Qu’y a-t-il là-dedans pour moi ? » Désir : Si vous commencez votre description en donnant une idée générale de votre produits, puis en détaillant ses avantages, vous inciterez le lecteur à passer à la prochaine étape : avoir le désir d’acquérir l’article en question.
Rappelez-vous, le désir est plus émotionnel que le simple intérêt. Vous devez absolument comprendre ce qui motive votre public. C’est là que votre maîtrise du sujet et votre connaissance du marché entrent en jeu.

Un des meilleurs moyens de déclencher le désir est la visualisation. Les phrases comme « Imaginez seulement comment vous vous sentirez en portant cette montre haut de gamme » ou « Pensez seulement comment, avec votre Rolex, vous vous distinguerez dans la masse». Action : C’est le moment décisif. Vos lecteurs bavent d’envie et ils sont dans l’état dans lequel vous voulez qu’ils soient. Maintenant vous avez besoin qu’ils passent à l’action. Un appel à l’action est comme un ordre du genre: « téléphonez maintenant », « remplissez le formulaire ci-dessous », ou « envoyez-nous un e-mail dès aujourd’hui ».

AIDA ET LES 5 Q

Les principes fondamentaux de la bonne écriture reposent sur deux structures : AIDA et les 5 Q (Qui, Quoi, pourQuoi, Quand et à Quel endroit). Alors que AIDA est la formule du copywriting de marketing direct efficace, les 5 Q sont les piliers de toute bonne rédaction journalistique.

Ces deux structures de création peuvent s’appliquer à tous les messages commerciaux persuasifs. Attention et « pourquoi » :La chose la plus importante que vous devez prendre en compte lorsque vous rédigez un message est d’y répondre à la question :

« Pourquoi devrais-je m’y intéresser ? »

En d’autres termes, vous, en tant qu’auteur, vous devez convaincre votre public ciblé qu’il a une bonne raison de poursuivre sa lecture. Vous devez capter son attention.

C’est comme pour un article de journal. Le travail d’un bon rédacteur est d’assurer que le « pourquoi » de l’histoire soit d’emblée visible. « La voiture de pompiers s’est précipitée sur les lieux de l’incendie » : C’est un mauvais titre. N’est-il pas évident que les voitures de pompiers sont censées accourir là où le feu fait rage ? Intérêt et « quoi » : Qu’y a-t-il de nouveau ? Qu’y a-t-il là-dedans pour moi? Vous devez répondre à cette question très importante.

C’est ce que les rédacteurs en chef martèlent à leur équipe journalistique dans les salles de rédaction.

Dans le cas d’un message publicitaire, c’est là qu’intervient votre offre. Vous devez en parler à vos lecteurs le plus rapidement et clairement possible.

N’attendez pas, ne perdez pas de temps. Si vous envoyez un message par e-mail, vous pouvez le tester avec la fonction preview dans Outlook ou d’autres destinataires du courrier.
Votre offre est-elle placée assez haut pour que vos prospects puissent la lire sans ouvrir le message ?

Evidemment, vous devez piquer déjà leur curiosité et donner une idée de ce que vous proposez dans le « sujet ». Désir et « qui » : Il s’agit encore une fois d’une petite ruse, mais néanmoins très importante. Vous devez construire votre argumentation.

Racontez à vos lecteurs une histoire ou brossez un tableau, mais faites clairement ressortir les avantages de votre produit. Dites à vos lecteurs que votre produit concerne le noyau même de leurs problèmes commerciaux.

Si vous vendez des produits chers, faites savoir à vos lecteurs que cette acquisition leur permettra de faire des économies ou des gains.
Par exemple, la livraison de nuit et un grand service clientèle leur épargneront du temps et de la frustration.

C’est une bonne leçon pour les copywriters du business-to-business (B2B) qui, selon les mots du grand copywriter Bob Bly, doivent « convaincre les lecteurs en leur fournissant des informations utiles. Plus vous incluez de faits dans votre texte, mieux c’est. » Action et « où/quand » : Après avoir gagné l’attention de vos lecteurs, éveillé leur intérêt, et attisé leur désir d’acquérir votre produit, vous devez les guider dans leur démarche ultérieure.

Vous devez leur dire où ils doivent aller et quand (pour votre offre limitée dans le temps). Rappelez-vous, il faut que ça soit incroyablement simple : « Cliquez ici pour télécharger l’offre spéciale » etc..

Et… si vous avez lu jusqu’ici, vous avez maintenant tous vos tuyaux.

Pour en savoir plus…